Connexion

  Locomotion


 

Examens locomoteurs

 

Les problèmes locomoteurs sont la première cause de contre-performance chez le cheval de course et chez le cheval de sport. La pathologie locomotrice est la principale activité de la clinique. Un bâtiment est entièrement dédié à la pathologie locomotrice et à l’imagerie : il comprend 3 salles de consultations et 1 salle de radiographie. Trois échographes sont disponibles en permanence. L’aménagement extérieur permet d’observer les chevaux en ligne droite ainsi que sur le cercle en terrain dur et en terrain souple.

 

   


Radiographie

 

La clinique dispose d’un générateur monté sur colonne qui permet de réaliser l’examen radiographique de l’ensemble du corps notamment du dos, de l’encolure et de la tête. Les radiographies numériques (Fuji Profect, système à double lecture) permettent d’obtenir une haute résolution avec des constantes moins importantes qu’en radiologie conventionnelle. Afin de maintenir les installations techniquement et réglementairement aux normes, un vétérinaire possède le titre de Personne compétente en radioprotection.

 

Le principe de la radiographie repose sur l’atténuation des rayons X par les tissus ; plus le tissu est dense, plus les rayons sont atténués et l’image apparaît blanche. Les rayons X étant potentiellement dangereux pour la santé, la protection avec des tabliers et des protège-thyroïdes est indispensable.

 

   

 

Echographie

 

Depuis plusieurs années, l’examen échographique complète utilement l’examen radiographique et est devenue une technique de choix pour l’examen des tissus mous, des articulations, des tendons, des ligaments, des muscles et des régions profondes telles que les articulations cervicales, thoraciques, lombaires, sacro-iliaques.

 

La clinique est équipée de deux appareils échographiques (Philips) avec trois sondes (tendon, dos, et paturon) pour le diagnostic et pour la réalisation des infiltrations échoguidées. Un appareil supplémentaires avec des sondes rectales permet l’examen des régions sacro-iliaque et lombo-sacrée. Un autre appareil est présent dans le bâtiment de chirurgie pour le diagnostic et le suivi de certaines pathologies abdominales ainsi que pour les interventions chirurgicales échoguidées.

 

Le principe de l’échographie repose sur l’émission d’ondes par la sonde qui sont transmises dans les tissus. Les échos passent au travers de l’eau mais sont réfléchis par les tissus de haute densité et l’air. Les échos sont réceptionnés par la sonde et convertis en une image qui illustre la position et la densité des tissus. 

 

   

 

Infiltrations

 

La clinique effectue en routine la totalité des infiltrations nécessaires au traitement des différents problèmes rencontrés. Pour les infiltrations profondes (encolure, dos, bassin, épaule), les injections sont réalisées sous contrôle échographique pour confirmer le positionnement de l’aiguille au bon endroit.

 

   

 

Ondes de choc

 

La clinique effectue en routine la totalité des infiltrations nécessaires au traitement des différents problèmes rencontrés. Pour les infiltrations profondes (encolure, dos, bassin, épaule), les injections sont réalisées sous contrôle échographique pour confirmer le positionnement de l’aiguille au bon endroit.

 

    

 

Thérapie laser basse énergie


La thérapie Laser est une technique non-invasive et indolore. Le cheval n’a donc pas besoin d’être tranquillisé. Dans de rares cas, il peut être nécessaire de tondre le cheval pour favoriser la pénétration. Par principe de précaution, des lunettes de protection sont portées par l’opérateur est la personne qui tient le cheval même si le risque est minime en particulier avec les sondes qui sont placées au contact de la peau.

Un cycle de traitement peut compter 2 à 10 séances, selon l’ancienneté du processus. Les lésions aiguës nécessitent en général de moins de traitement mais les lésions chroniques nécessitent plus de séances. Les plaies nécessitent par contre en principe un traitement quotidien.

 

IRAP

 

L’IRAP (Interleukin-1 Receptor Antagonist Protein, protéine antagoniste du récepteur de l’interleukine 1 en français) est utilisée depuis quelques années pour le traitement de l’ostéoarthrose. Le principe majeur du traitement est de bloquer l’effet de l’interleukine 1 (molécule générant l’inflammation) en utilisant le sérum du cheval.

 

Pour cela, un prélèvement de 50 ml de sang est réalisé dans une seringue contenant des billes de verres. Le sang est incubé pendant 24h pour que le sérum s’enrichisse en IRAP puis il est centrifugé pour conditionner des échantillons. Le traitement classique comprend une série de plusieurs injections. L’IRAP n’est pas dopant et n’a pas d’effets secondaires sur le cartilage.

 

   

 

PRP

 

Le PRP (Platelet Rich Plasma, plasma enrichi en plaquettes) est utilisé pour le traitement des tendinites et des desmites. Le principe est de concentrer les plaquettes contenant des facteurs de croissances à partir du sang. Ces facteurs de croissance permettent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, la formation de nouveau tissu conjonctif et une régénération tissulaire.

 

Pour cela, 15 ml de sang sont centrifugés pour isoler la fraction contenant les plaquettes. Les injections intra-lésionnelles peuvent être réalisées sur cheval debout ou sous anesthésie générale dépendant de la localisation de la lésion. De la moelle osseuse ou un concentré de moelle osseuse peut aussi être injectée au même moment pour assurer un apport en cellules souches.

 

   

 

Cellules souches

 

Les cellules souches permettent d’améliorer la cicatrisation de tissus lésés. Elles sont utilisées pour le traitement des tendinites et de certaines pathologies articulaires qui, souvent, ne répondent plus aux traitements conventionnels.

 

Pour cela, un prélèvement de 10 ml de moelle osseuse est réalisé en regard du sternum ou du bassin. La moelle osseuse est envoyée à des laboratoires spécialisés qui isolent et cultivent les cellules souches pour obtenir un échantillon thérapeutique. Le délai de culture est de 2 à 3 semaines. La dose obtenue est ensuite injectée dans le tendon sous contrôle échoguidé ou dans l’articulation.

 

   

 

Actualités sur les cellules souches en thérapeutique articulaire

Actualités sur la médecine régénérative pour le traitement des tendinites

 

 

?>